Posté le 25 septembre 2019 à 14:00

Comment faire un rachat de crédits à la consommation ?

Comme de nombreux ménages, vous avez financé plusieurs projets grâce à un crédit à la consommation et ceux-ci ont fini par s’accumuler. Les mensualités de remboursement pèsent de plus en plus lourd sur le budget et la gestion des finances devient plus difficile. Le rachat de crédits est une solution financière qui permet de remédier à ce problème. Il permet de ne rembourser qu’un seul emprunt qui va se substituer à tous les autres qui seront rachetés par l’organisme prêteur en charge du nouveau prêt unique. Un nouveau taux d’intérêt tout comme de nouvelles conditions de crédit pourront ainsi être négociés. Nous allons vous expliquer dans l’article qui suit comment procéder pour faire un rachat de crédits conso, voire y inclure une trésorerie supplémentaire.

Commencer par définir ses besoins

La première des choses à faire est d’établir une liste complète des crédits en cours, voire des autres dettes car une opération de rachat de crédits à la consommation peut aussi inclure des dettes fiscales ou familiales, des découverts bancaires et des impayés. Cet état des lieux des finances personnelles va permettre de connaître le total des capitaux restants dus et surtout le nouveau montant à emprunter. Tous les crédits conso peuvent être inclus dans le montage financier, qu’il s’agisse des prêts auto et travaux, d’une demande de trésorerie, des crédits renouvelables, des prêts personnels. Concernant les prêts immobiliers, si ceux-ci ne constituent pas plus de 60% du capital restant dû, ils peuvent également être inclus dans le rachat de crédits conso. Afin de solder les retards de paiement et les autres dettes en cours, il vous sera également nécessaire d’établir la liste détaillée des prêts familiaux, des retards d’impôts fonciers ou sur le revenu, ou encore de la taxe d’habitation.

C’est en posant toutes ces charges à plat qu’il sera possible de définir exactement un budget pour réaliser un rachat de crédits, et surtout voir si celui-ci est rentable. Il faudra bien entendu établir précisément le montant des revenus du foyer. Pour cela, il est conseillé de noter sur une feuille d’un côté toutes les rentrées d’argent y compris les salaires et les pensions de retraite, les allocations familiales, les aides au logement, les revenus fonciers, les pensions alimentaires ou d’invalidité, etc. Sur le côté des dépenses du foyer qui sont les loyers, les charges du quotidien comme l’électricité, l’eau, les assurances, les téléphones, internet, les impôts, et les échéances de crédit. Les organismes financiers prêteurs portent une attention particulière au taux d’endettement du foyer, c’est-à-dire la part des revenus qui est consacrée au remboursement des échéances de prêts. C’est ainsi qu’ils établissent la capacité de remboursement du ménage, sachant qu’elle est fixée de manière générale à un tiers des revenus uniquement consacrée aux dettes de crédits.

Préparer soigneusement sa demande

Afin de mettre toutes les chances de votre côté, il faudra veiller à certains critères primordiaux. Bien préparer un dossier complet fait partie d’un des éléments les plus importants dans toute demande de rachat de crédits à la consommation. Pour faire avancer le dossier plus vite, n’oubliez aucun justificatif, cela vous permettra aussi de prouver votre capacité de gestion et d’organisation. Que ce soit auprès d’une banque directement ou en ligne, plus la demande sera organisée et complète, plus vous serez crédible et surtout prouverez votre motivation. Evidemment, les documents les plus importants sont les justificatifs de tous les prêts en cours, les justificatifs de revenus, mais aussi de logement et d’identité. Être propriétaire n’est pas la même chose que d’être locataire et cette situation locative peut avoir un impact important sur l’opération de rachat de crédits, notamment au niveau du taux d’intérêt et de la somme empruntée.

Un autre paramètre important sera de bien choisir votre intermédiaire bancaire si vous décidez de faire appel à ses services. Bien entendu, vous pouvez entreprendre toutes les démarches seul directement auprès d’un établissement financier ou de crédit. Dans ce cas, vous serez en charge de tout, de la demande initiale au montage du dossier complet à la négociation de l’offre. Le courtier en rachat de crédits quant à lui se chargera de tout, de l’évaluation du dossier à son montage, d’optimiser les conditions et la négociation de la meilleure offre de contrat. Il est rémunéré par une commission sur le montant total emprunté, mais uniquement lorsqu’une signature de contrat a lieu, ses services d’estimation, d’élaboration de négociation avec son réseau de partenaires sont gratuits.

Evidemment, plusieurs options se présentent à l’emprunteur, qui consistent en une durée de remboursement et des montants de mensualité différents. Le taux d’intérêt du rachat de crédits va dépendre de ces paramètres, c’est pourquoi il est très important de bien comparer toutes les possibilités qui s’offrent à vous. Faire plusieurs demandes avec les mêmes éléments pour recevoir plusieurs offres permet réellement de se faire une idée des offres les plus intéressantes. Le coût total du crédit est bien sûr à surveiller, c’est le TAEG qui l’indique car il comprend les frais de dossier, d’assurance et les intérêts. Bien préparer son dossier signifie aussi savoir si une trésorerie supplémentaire peut être incluse dans l’opération et quelle sera son utilité. Parfois, il sera nécessaire de procurer à l’organisme prêteur des justificatifs ou des devis, voire des bons de commande. Comme tout crédit classique, un rachat de crédits est un engagement et il faut rembourser tout le capital.

La mise en place du rachat de crédits conso

Le regroupement de prêts présente de nombreux avantages et l’opération est réalisable facilement. Son principe est simple, l’allongement de la durée de remboursement permet la réduction de la mensualité. Du coup, le ménage bénéficie d’un crédit unique à taux fixe avec un seul prélèvement chaque mois sur son compte en banque, ce qui représente une réelle simplification de la gestion de son budget. Parfois, un problème de la vie ou un imprévu met le foyer dans une situation difficile et les crédits deviennent alors lourds à assumer. Un départ à la retraite, une perte d’emploi, un besoin de trésorerie sont autant de moments où il peut être intéressant de se tourner vers une restructuration de ses crédits. Elle permet alors de rééquilibrer le budget, mais aussi d’éviter l’endettement excessif voire le surendettement, car elle évite aussi toute demande de nouveau crédit.

La demande s’effectue en plusieurs étapes dont la première consiste à faire une simulation avant même de solliciter les organismes de rachat de crédits. Gratuite et sans engagement, la simulation en ligne ne nécessite pas de présenter des pièces justificatives, et permet de se faire une idée de la faisabilité de son projet. Selon les éléments de cette première estimation, il faudra dans un deuxième temps transmettre un dossier complet pour que l’organisme prêteur ait toute la visibilité sur les revenus et la capacité de remboursement de l’emprunteur. Le dossier complet est ensuite pris en charge par un conseiller, qui le transmet pour une analyse experte par un comité internet de l'établissement prêteur. Tous les détails tout comme le profil de l’emprunteur sont analysés à la loupe afin que le dossier puisse ensuite être présenté à plusieurs établissements bancaires. Lorsque l’emprunteur aura reçu les offres de prêt, il pourra les comparer et choisir celle qui répond les plus à ses attentes. Une fois le contrat signé et le délai de rétractation de 14 jours écoulés, les capitaux restants dus de tous les crédits à la consommation sont remboursés et le cas échéant la trésorerie supplémentaire est versée sur le compte de l’emprunteur.