?
Posté le 25 septembre 2019 à 14:00

Quelles sont les conditions pour faire un rachat de crédits ?

Le rachat de crédits est une opération bancaire qui permet d’avoir un effet rééquilibrant sur les finances. Comment ? Parce qu’il permet de réduire parfois considérablement le montant dédié au remboursement de ses crédits chaque mois. Par quel moyen ? Grace à la mise en place d’un nouveau prêt qui va se substituer aux anciens, alors qu’il ne restera qu’une seule mensualité allégée. Pour être admissible au regroupement de prêts il faut remplir certaines conditions et se présenter sous son meilleur profil. Nous allons passer en revue les différents facteurs à prendre en considération qui permettent d’obtenir un accord de rachat de crédits.

La définition du rachat de crédits

Pour décrire très simplement ce qu’est une opération de rachat de crédits, on pourrait dire qu’il consiste à souscrire à un seul crédit plus ou moins important, qui se substitue à plusieurs emprunts en cours. En bref, il s’agit de remplacer différentes échéances de remboursement de crédits par une seule mensualité. L’objectif est de faire baisser la part mensuelle de ses revenus consacrée à payer ses échéances. L’avantage est que le montant de la mensualité peut être renégocié en fonction de ses moyens financiers et de sa situation professionnelle et personnelle. Les autres conditions du nouveau contrat de crédit comme la durée, l’assurance emprunteur, les indemnités de remboursement anticipé, le taux d’intérêt, etc. peuvent également être revues.

L’organisme prêteur qui accorde le nouvel emprunt sera ainsi en charge de solder toutes les dettes en cours, tandis que l’emprunteur de son côté n’aura qu’à commencer à rembourser son échéance unique auprès de lui. La gestion des finances est simplifiée car il n’y a qu’un seul prélèvement par mois à gérer, et ce à date fixe et avec un interlocuteur bancaire unique. Le rachat de crédits est un bon moyen de remettre de l’ordre dans ses finances et pourquoi pas de réaliser des économies sur les frais d’intérêt d’un crédit, lorsque le taux est plus avantageux. A considérer cependant que pour alléger le montant de la mensualité, la durée du prêt s’allonge ce qui augmente le coût total du crédit. L’avantage majeur de l’opération est de retrouver des finances saines et un certain confort pour faire face au quotidien, tout en baissant son niveau d’endettement.

Les conditions pour réussir son rachat de crédits

Que ce soit une banque ou un autre établissement financier, les organismes qui proposent le rachat de crédits vont veiller à certains critères et demander à l’emprunteur de remplir certaines conditions. Pour décider de l’admissibilité ou du refus d’une demande, ces organismes de crédit pourront s’appuyer sur différents éléments, en commençant par la vérification de toutes les informations sur le profil et la situation de l’emprunteur, tout comme ses antécédents de crédit. Pour cela, certains établissements financiers utilisent un système de notation automatique pour classer la demande de crédit, tandis que d’autres possèdent des critères internes définis par des experts qui vont analyser le dossier pour donner un accord ou non. 

Certains paramètres sont incontournables peu importe le système utilisé par l’établissement financier en charge de la demande et ils seront vérifiés de manière automatique, indépendamment de la nature de la demande et du projet :

  • Les antécédents de crédit qui existent pour toute personne ayant disposé d’une carte de crédit et ayant contracté des dettes et emprunts au cours de sa vie. Ces actions ont mené à un historique que les établissements financiers mais aussi chaque individu ont la possibilité de consulter. Dans le cadre d’un dépôt de dossier de rachat de crédits, votre historique doit présenter un bon profil avec une bonne évaluation pour lui donner toutes les chances d’aboutir. Il est préférable de veiller à ce que celui-ci soit à jour et en règle avant toute demande.
  • La liste détaillée de tous les crédits en cours qui va permettre à l’emprunteur de faire un état des lieux complet de sa situation et de ses dettes. Avoir une idée précise de tous ces éléments permet d’établir un montant total et donc de connaître la somme à emprunter. Ne pas hésiter à intégrer dans ce calcul les cartes de crédit et tous les prêts, ainsi que certaines dettes familiales ou fiscales, voire des impayés comme le loyer.
  • Le taux d’endettement, qui permet de savoir quelle est la part des revenus consacrée au remboursement de ses crédits. Lorsque celui-ci est trop élevé, c’est-à-dire qu’il dépasse les 33% les organismes de crédit refusent systématiquement le dossier. La seule exception pour laquelle il peut dépasser ce plafond, c’est lorsque les revenus sont très confortables. Dans le cas d’un rachat de crédit hypothécaire, c’est-à-dire qu’un bien immobilier sert de garantie, les établissements financiers sont également plus souples dans leurs critères d’admissibilité.
  • La stabilité de la situation de l’emprunteur en général est un élément très important. Il s’agit avant tout d’avoir un emploi stable et des revenus réguliers, ce qui est primordial. Avoir un emploi fixe, même en CDD (contrat à durée indéterminée) est un atout qui va permettre d’appuyer sur la solidité du dossier. L’organisme prêteur voudra s’assurer avant tout que l’emprunteur possède la capacité de rembourser son emprunt, pour cela il procèdera à toutes les vérifications nécessaires et il faudra lui fournir les bulletins de salaire ou les relevés d’activité pour les professions libérales. Les retraités peuvent également être candidat au rachat de crédits car leurs pensions sont considérées comme une source de revenus sure et régulière.
  • La stabilité de la situation locative est également très importante. Un emprunteur qui a déménagé trop souvent n’a pas un profil très rassurant pour les établissements de crédit. Etre propriétaire d’une maison ou d’un appartement est un atout pour emprunter une somme d’argent plus importante, on parle alors de rachat de crédits avec une hypothèque sur le bien immobilier. En cas de défaut de paiement, le créancier peut saisir le bien et le vendre pour rembourser les échéances mensuelles.

La simulation en ligne

Quelle que soit votre situation, il est important de comparer les offres en commençant par une simulation en ligne. De nombreux sites proposent ce service de manière gratuite et sans engagement. Les outils disponibles permettent de remplir un formulaire en renseignant quelques informations. Le demandeur pourra ainsi déterminer en fonction de sa situation financière et de son niveau d’endettement si l’opération est intéressante. Pour cela, il pourra déterminer s’il est plus avantageux pour lui de diminuer ses mensualités ou d’allonger la période de remboursement de son nouveau crédit ou encore de négocier un taux plus faible.

L’intérêt d’une simulation en ligne est que le résultat est immédiat. Ce service accessible à n’importe quel moment de la journée permet à tout ménage qui le souhaite d’avoir une première idée de ce que peut représenter pour lui une opération de rachat de crédits. La comparaison des différentes offres présentes sur le marché tout comme des taux d’intérêt sont facilitées. Attention cependant à ne pas être seulement vigilant sur le taux d’intérêt, car ce n’est pas forcément l’élément le plus important.  Ce qui compte avant tout et qu’il faut surveiller, c’est le TAEG, c’est-à-dire le taux effectif annuel global qui comprend l’ensemble des frais du crédit, et donc son coût total englobant l’assurance emprunteur, les frais de dossier et les autres frais annexes le cas échéant.