?
Posté le 10 janvier 2020 à 10:30

Le rachat de crédits pour retraité : anticiper une baisse de revenus

L’âge de la retraite signifie un changement de vie. Et lorsque l’on passe d’une activité professionnelle régulière depuis de nombreuses années à l’heure de tirer sa révérence, cela a un impact sur le budget. Les statistiques montrent que la baisse des revenus varie entre 25 et 50% selon la catégorie socio-professionnelle. Cependant les charges du foyer ne baissent pas pour autant : transports, énergies, habitation, assurances, loisirs, difficile de dépenser moins alors que les rentrées d’argent baissent d’un tiers. Pour profiter sereinement de cette nouvelle étape de la vie sans avoir à limiter son pouvoir d’achat, le regroupement de prêts peut être une solution. Grâce à la mise en place d’une mensualité réduite, on peut anticiper la diminution des ressources tout en continuant à se faire plaisir. 

Qu’est-ce qu’un regroupement de prêts ?

Opération bancaire en tant que telle, le rachat de crédits ou regroupement de prêts permet de garder la main sur son budget. Il consiste à faire racheter par une banque ou un organisme de crédit, tous les emprunts en cours de remboursement. Cela permet d’un côté d’y voir plus clair dans ses finances car il ne restera qu’une seule mensualité à payer dont le montant peut être revu à la baisse, de l’autre de profiter de nouvelles conditions, comme notamment un taux d’intérêt plus intéressant. Contrairement aux idées reçues, cette solution ne concerne pas uniquement les salariés ou les personnes en activité, mais aussi les jeunes retraités, en quête de plus de souplesse dans leurs finances.

La fin de la vie active ne signifie pas la cessation de tout projet, c’est souvent bien le contraire. Or en plus de réunir tous les emprunts et les dettes en cours, le rachat de crédits permet également d’inclure dans le montage financier une somme d’argent supplémentaire. Celle-ci peut servir à réaliser des travaux pour réhabiliter sa maison ou son appartement, à payer des droits de succession ou encore à faire un voyage. Grâce à ce type d’opération, le taux d’endettement du foyer diminue ce qui entraîne une augmentation du reste à vivre. Les seniors ont alors tout le loisir de financer de nouveaux projets et de s’accorder du bon temps. Pour anticiper au mieux sa retraite, le regroupement de prêts est un bon moyen pour conserver son niveau de vie face à une rentrée d’argent qui diminue, tout en allégeant le poids de ses mensualités de crédits.

Quel est l’intérêt du rachat de crédits à la retraite ?

Tout comme le rachat de crédits s’adapte aux personnes actives, il est destiné aussi aux personnes en âge de partir à la retraite. D’ailleurs il présente de nombreux atouts lorsque cette nouvelle période de la vie commence. L’opération permet de regrouper les prêts immobiliers, tout comme les crédits à la consommation. En effet, le moment de la retraite ne veut pas dire forcément la fin de vie des crédits en cours, surtout lorsqu’un bien immobilier a été acquis tardivement. L’arrivée de la retraite laisse alors peu de marge de manœuvres pour s’adonner à ses loisirs car les revenus ne le permettent pas. Le rachat de crédits adapté spécialement aux seniors peut aussi profiter de taux très avantageux, surtout si ceux-ci font jouer la concurrence entre les établissements financiers. 

Pour ces derniers d’ailleurs, le profil du retraité est intéressant car ses revenus, en l’occurrence sa pension de retraite, sont stables et réguliers. D’autre part, il n’a plus d’enfants à charge et a pu se constituer un patrimoine, ce qui pourra lui être utile s’il souhaite emprunter un montant plus important et mettre alors son bien immobilier en hypothèque. Avec cette garantie, la banque accepte même d’avancer l’âge de fin de remboursement de prêt à 95 ans, contre 85 ans en temps normal. Un prêt avec garantie profite souvent d’un taux d’intérêt plus intéressant car l’organisme prêteur détient une sécurité (le bien immobilier) en cas de défaut de paiement. Selon la situation personnelle et patrimoniale de l’emprunteur, la somme empruntée pourra être plus ou moins importante. De manière générale lorsqu’il n’y a pas de garantie elle est de 200.000 euros sur une période de remboursement de 15 ans. Au-delà de cette période, une garantie devra être apportée obligatoirement. Un autre avantage du rachat de crédits à la retraite est que l’assurance emprunteur n’est pas une obligation sauf si le montant total emprunté est élevé et contient un prêt immobilier. Dans ce cas, les établissements financiers l’exigent. 

L’intérêt de mettre en place un rachat de crédits à la retraite n’est pas de faire des économies (car ce type d’opération a un coût), mais plutôt d’établir une situation financière confortable sur le long terme. Si des crédits sont encore à rembourser au moment de la retraite, la baisse de revenus va lourdement impacter sur le budget. Le but est donc de revenir à un taux d’endettement raisonnable, en accord avec les rentrées d’argent. Même si de manière générale le regroupement de prêts signifie une durée de remboursement allongée, le pouvoir d’achat est plus confortable car la mensualité est adaptée à la situation.

Quels sont les autres avantages de l’opération ?

Vous l’aurez compris, la retraite est loin d’être un moment de fin des projets, c’est souvent plutôt le moment d’en profiter. Sauf que pour souscrire à un nouveau crédit, les banques sont plutôt frileuses lorsqu’elles voient arriver des seniors. Alors, pour financer un  nouvel équipement pour la maison ou encore pour aider ses enfants, obtenir un nouveau prêt personnel, qu’il soit affecté ou non, est souvent onéreux. La solution du rachat de crédits est moins coûteuse et permet d’éviter de souscrire à un nouvel emprunt. Ainsi, en incluant une trésorerie supplémentaire dans le montage financier, le taux d’intérêt reste attractif et la mensualité unique de remboursement va inclure ces fonds qui serviront à financer le nouveau projet.

Officiellement au niveau de la loi il n’existe pas d’âge limite pour souscrire à un crédit et donc au même titre à un rachat de crédits. Un emprunteur retraité peut donc étaler la durée de remboursement jusqu’à 75, 85 et même 95 ans sous certaines conditions. L’organisme prêteur va bien entendu étudier le profil du demandeur dans sa globalité et l’âge a son importance mais d’autres critères sont aussi pris en compte. La capacité de remboursement, le taux d’endettement, le montant des revenus, le patrimoine, la garantie, sont autant de paramètres qui seront étudiés à la loupe. L’allongement de la durée de vie en général a augmenté en parallèle à celui de l’âge du départ à la retraite, ce qui donne naissance à de nouvelles offres de crédits tout à fait adaptées aux seniors. A la finalité, si un retraité a 69 ans, il peut encore réaliser un rachat de crédits sur 25 ans. Il faut cependant qu’il soit propriétaire de son logement, afin de pouvoir  présenter une garantie élevée en cas de problème. 

A un âge avancé, l’assurance emprunteur est un élément de la démarche de rachat de crédits qui alourdit son coût total. Elle va s’ajouter aux autres frais (frais de dossier, indemnités de remboursement anticipé, frais de garantie et de courtier le cas échéant), c’est pourquoi il est important de bien négocier le taux d’intérêt. En effet, si celui-ci est bas, il pourra compenser la note de frais de l’opération grâce aux économies réalisés sur les intérêts.



Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours