Posté le 21 décembre 2020 à 08:00

Passer par un courtier pour un rachat de crédits difficile ?

Le rachat de crédits apparaît souvent comme la solution idéale pour sortir d’une situation financière difficile. Paradoxalement, cette restructuration de dettes n’est pas accessible à tous les ménages aussi facilement qu’on le souhaiterait. En effet, cette opération n’en reste pas moins un prêt octroyé par des organismes bancaires qui doivent en priorité s’assurer de la capacité de l’emprunteur à s’acquitter de ses mensualités (appelée « solvabilité de l’emprunteur »), dans leur propre intérêt, mais surtout dans l’intérêt du demandeur et par obligation légale (conformément à l'article L312-16 du Code de la consommation).

Le rachat de crédit en situation financière difficile ?

On entend par « situation financière difficile » un taux d’endettement du ménage très important.


Pour rappel. Le taux d’endettement correspond au pourcentage de revenus consacrés aux crédits (et loyer éventuel). Pour le calculer :

  • Additionner d’une part vos charges fixes (crédits, loyers, pensions à verser…).
  • Additionner d’autre part vos revenus (salaires, aides, pensions perçues…).
  • Diviser le montant total des charges par le montant total des revenus.
  • Multiplier le résultat par 100.


Il est communément admis au niveau bancaire que l’endettement d’un ménage ne devrait pas dépasser 33 % (35 % si les revenus sont élevés). Par ailleurs, un ménage est considéré comme surendetté au-delà de 55 % de taux d’endettement. La situation de « difficulté financière », sans pour autant qu’il n’y ait surendettement et qui peut donc potentiellement encore être réglée par un regroupement de crédits, se situe donc entre ces 33 % et 55 %.

D’après une étude récente du CSA Research, les dépenses contraintes (loyers, crédits, énergie, assurances…) des Français atteignent en moyenne 1 061 € par mois et représentent donc déjà 30 % du budget des ménages.

Dans ces conditions solliciter un rachat de crédits, afin de rassembler en un seul prêt de substitution toutes ses créances dont on va pouvoir faire baisser la mensualité en modulant la durée de remboursement l’emprunt, peut permettre de retrouver un reste à vivre plus confortable. L’octroi d’une trésorerie complémentaire dans le cadre du regroupement de crédits peut alors également financer un projet supplémentaire.

Que faire en cas de rachat de crédits difficile ?

Toutefois, lorsque le taux d’endettement est élevé et que les revenus sont bas ou irréguliers (intérim, CDD, périodes de chômage…), les banques sont alors moins promptes à financer le regroupement de crédits. On parle alors de rachat de crédits difficile. Que faire quand on est dans cette situation ?

Présenter son dossier sous son meilleur jour

Il ne s’agit pas ici de cacher ou modifier certaines informations. Comme des justificatifs sont demandés, les banques s’en rendront compte et le prêt de substitution sera immédiatement refusé.

Il faut au contraire, en toute transparence, démontrer sa fiabilité et sa volonté d’assainir sa situation financière, avant et grâce au regroupement de crédits.

Avant de faire une demande, faites l’inventaire de vos dépenses et voyez déjà par vous-mêmes celles que vous pouvez soit faire baisser, soit stopper.

Au niveau de votre situation professionnelle, si vous ne disposez pas d’un CDI (ou tout autre contrat assimilé) et que celle-ci présente des périodes d’inactivité, il faudra pouvoir en justifier et montrer votre capacité à vous acquitter d’une mensualité de remboursement sur le long terme.

La banque vous demandera également des garanties. Si vous disposez d’un patrimoine, celui-ci pourra servir de garantie au rachat de crédits (par exemple, un bien immobilier pour une garantie hypothécaire).

Passer par un courtier en rachat de crédits

Un organisme de courtage en rachat crédits fiable comme Greeniz bénéficie d’un réseau de partenaires bancaires qui lui font confiance. En passant par un courtier, vous bénéficiez donc des conseils d’experts qui pourront répondre à vos questions, vous accompagner dans le montage de votre dossier et négocier pour vous avec les banques.

Que faire en cas de refus du regroupement de crédits ?

Si malgré vos efforts, votre demande de rachat de crédits a été refusée par les banques. N’hésitez pas à demander une explication sur les raisons de ce refus.

Si cela tient, par exemple, à une situation professionnelle instable ou l’absence d’un co-emprunteur en CDI, il se peut que votre situation évolue dans les mois qui suivent ce refus. En cas de changement, vous pouvez refaire une demande qui sera réexaminée au même titre que la première.

Si la banque vous informe, en revanche, que le rachat de crédits a été refusé car vous êtes en situation de surendettement manifeste, vous pouvez alors vous tourner vers la Banque de France et déposer un dossier auprès de la commission de surendettement. Si celui-ci s’avère recevable, vous pourriez vous voir proposer un plan conventionnel de redressement (si vos dettes sont considérées comme remboursables), voire un rétablissement personnel (si elles ne le sont pas).

Greeniz : organisme de courtage en regroupement de crédits

Greeniz est un organisme de courtage en regroupement de crédits (IOBSP, immatriculé à l’ORIAS). Notre profession est règlementée et nos conseillers à votre écoute sont des spécialistes du rachat de crédits.

Si vous avez sollicité un regroupement de crédits directement auprès de votre banque et que celle-ci a refusé, pensez à passer par un courtier comme Greeniz afin de bénéficier de notre expertise et de notre réseau de partenaires bancaires.

Faites une simulation en ligne. Celle-ci est gratuite et sans engagement. Sous 24h** un conseiller vous rappelle avec une première réponse de principe.

Si celle-ci est positive, vous constituez votre dossier qui sera ensuite présenté sous son meilleur jour aux différents organismes susceptibles de financer votre rachat de crédits.

Votre conseiller vous présente enfin l’offre la mieux adaptée à votre situation particulière et vous accompagne tout au long du processus, jusqu’au déblocage des fonds.

 

Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours
Les autres actualités du rachat de crédits