?
Posté le 12 avril 2021 à 08:00

Déménagement : évaluer son budget et trouver des solutions de financement

De récents changements dans votre vie personnelle ou professionnelle font que vous devez déménager. Que vous emménagiez seul ou en famille, celui-ci aura un coût. Evaluer par soi-même le budget nécessaire à ce déménagement n’est pas chose facile. Pourtant, il en va de la bonne santé de vos finances.

Vous allez devoir prendre en compte de nombreuses variables pour estimer le budget nécessaire à ce déménagement et peut-être même devoir trouver des solutions rapidement pour le financer.

Chez Greeniz, nous ne sommes pas déménageurs, mais spécialistes dans la restructuration des crédits. Parmi les nombreuses personnes que nos conseillers ont accompagnées, un bon nombre avait été ou était confronté à cette difficulté. Lorsque les finances sont serrées, le coût d’un déménagement n’est pas à prendre à la légère.

Voici donc quelques conseils pour évaluer votre budget et trouver des solutions pour financer votre déménagement.

 

Calculer le coût de son déménagement

Le coût d’un déménagement varie principalement en fonction

  • du volume et de la nature de vos biens (objets de valeur, fragiles ou imposants),
  • du type de logement que vous quittez ou intégrez (une maison ou un appartement au 10e étage),
  • de la distance entre votre ancien et votre nouveau logement,
  • de la nécessité de prévoir un logement intermédiaire,
  • ainsi que de l’aide que vous pourrez trouver sur place.

 

Les frais d’une location ou d’un achat immobilier

Si vous devenez propriétaire, vous avez probablement contracté un prêt immobilier comme une majorité de Français. Toutefois, il se pourrait que vous ne puissiez pas emménager de suite parce que vous devez réaliser des travaux.

Il faut alors anticiper cette période où vous aurez deux « loyers » à payer, ainsi que le coût et la durée des travaux. Un emprunt immobilier permet souvent d’intégrer une « enveloppe travaux ». Parlez-en avec votre conseiller pour que celle-ci soit suffisante pour couvrir vos frais sans surcharger vos mensualités et le coût total du crédit.

Si vous êtes locataire, il faudra prévoir l’équivalent de plusieurs mois de loyer d’avance pour couvrir le premier loyer, la caution, ainsi que les éventuels frais d’agence. Si un garant est requis, mais que vous n’en disposez pas, il faudra souscrire une assurance garantie locative (une vingtaine d’euros par mois). A cela s’ajouteront les frais de résiliation, déménagement ou ouverture de comptes pour l’énergie (gaz, électricité) et la connexion internet.

Vous souhaiterez peut-être redécorer ou aurez-vous besoin d’acheter tout l’équipement nécessaire si vous passez d’un meublé à un logement non-meublé, voire sans cuisine équipée.

Faites alors une liste précise de ce que vous devrez acquérir, ainsi qu’un état de votre budget et tournez-vous vers la solution adéquate : neuf ou seconde main. Vous trouverez nombre d’information en ligne.

Ne pas oublier. N’oubliez pas de prévoir le montant de la taxe foncière (uniquement si vous êtes propriétaire), ainsi que de la taxe d’habitation. Celle-ci sera due pour le logement que vous occupez au 1er janvier. N’oubliez pas non plus de faire rediriger votre courrier. Vous pouvez souscrire à ce service auprès de la Poste qui propose des tarifs variables en fonction de la durée, ainsi que des options (de 5 à 10 € par mois).

 

Déménager ses biens mobiliers

Lorsqu’on déménage, c’est le premier poste auquel on pense. Néanmoins, faisons un rappel des différents frais.

 

  1. Calculer le volume que représentent vos biens pour choisir l’utilitaire.
    Différents sites de déménageurs professionnels proposent des simulations qui vous permettront de connaître la taille de l’utilitaire que vous devrez louer (7, 12, 20 ou 30 m3).

  2. Avez-vous des objets de valeurs ?
    Un grand service en porcelaine ou un piano pourraient nécessiter un transport à part, voire l’appel à des professionnels.


  3. A quel étage dé/emménagez-vous ?
    Si vous emménagez dans un immeuble et que vos biens ne passent pas dans la cage d’escalier ou l’ascenseur, vous aurez alors besoin d’un monte-meuble.

  4. Les frais de stationnement, de carburant et de péage pour chaque véhicule.
    Pour réserver un emplacement de stationnement pour votre véhicule, vous devrez faire une demande d’autorisation à la ville. Celle-ci est délivrée gratuitement. En fonction des communes, des panneaux pour bloquer le stationnement dès la veille vous seront fournis gratuitement ou en payant. En revanche, si vous devez stationner sur un emplacement payant, vous devrez vous acquitter d’un montant qui peut être forfaitaire, ou pas, en fonction des endroits.
    En fonction de la distance, du nombre de trajets nécessaires et du nombre de véhicule, n’oubliez pas d’y ajouter les frais de carburant et de péage pour chaque véhicule.


  5. Vous devez séjourner dans un logement intermédiaire ?
    Que vous soyez hébergé ou à l’hôtel, vous devrez éventuellement prévoir la location d’un garde-meuble, en plus du coût des nuitées et repas par personne. S’il est possible d’obtenir des devis en ligne, vérifiez également si l’assurance de vos biens est incluse.


  6. Besoin de bras ? Les déménageurs vs les proches ou des volontaires.
    Si vous faites appel à des déménageurs professionnels, ceux-ci proposent généralement des offres allant du tout compris (de l’emballage à l’installation) au service de base (chargement, transport, déchargement). Les prix moyens varient d’environ 1000 € à 3000 €, mais dépendent du service, du volume à déménager, des lieux et du type de biens.
    Il est donc très important de bien comparer les devis que ceux-ci pourront vous fournir.

  7. L’emballage.
    Ce n’est certainement pas le poste le plus onéreux, mais il ne faudra pas l’oublier dans votre calcul, car il peut vite s’élever à une centaine d’euros.

 

Les aides financières pour déménager

En fonction des raisons de votre déménagement, de votre situation familiale, ainsi que de vos ressources financières, vous pourriez bénéficier de certaines aides de l’état, de votre entreprise, voire de votre mutuelle.

 

La CAF. La prime déménagement est réservée aux familles qui déménagent pour accueillir un troisième enfant, ou qui comptent déjà trois enfants ou plus à charge, si le dernier a moins de 2 ans.

Pôle Emploi. L’aide au déménagement est destinée aux personnes qui ont trouvé un emploi (CDI ou CDD de 6 mois minimum) à plus de 2 h de trajet aller-retour de leur domicile. Le montant maximal est de 1500 €.

Fonds de solidarité pour le logement. En fonction de vos ressources, vous pourriez bénéficier du FSL (aide ou prêt). Prenez contact avec un travail social de la ville dans laquelle vous habitez.

Mobilipass. Cette aide est réservée au personnel des entreprises de plus de 10 salariés qui cotisent au 1 % logement, à condition que le déménagement se fasse dans le cadre de l’embauche ou d’une mutation pour un montant maximum 3200 €.

 

Les solutions de crédits pour un déménagement

 

Les crédits à la consommation (montant maximum 75 000 €)

Crédit renouvelable.

Si vous avez choisi de tout faire vous-même et avez limité les coûts au maximum, le crédit renouvelable consiste à mettre à votre disposition une réserve d’argent utilisable partiellement ou totalement. La réserve dépendra de vos remboursements.

 

Prêt personnel non affecté.

Vous demandez la somme que vous jugez nécessaire, pour autant qu’elle respecte votre capacité d’emprunt. Vous pouvez ensuite l’utiliser librement.

 

Crédit affecté.

Pour l’achat d’équipement ou la réalisation de travaux, la somme empruntée est alors entièrement liée à votre projet. Il vous faut fournir des justificatifs. Toutefois, si vous ne recevez pas votre achat ou que les travaux ne sont pas réalisés, le crédit est annulé. La somme est en effet directement versée au prestataire ou vendeur.

 

Le rachat de crédits

Le regroupement de crédits est une solution alternative à envisager si vous avez déjà plus de deux crédits en cours de remboursement.

En effet, si de ce fait vous n’êtes pas en mesure de supporter les frais du déménagement, ni de rembourser un nouveau crédit à la consommation sans mettre en péril l’équilibre de vos finances, le rachat de crédit vous concerne directement.

Le principe est assez simple. Un organisme de financement, le plus souvent une banque, rembourse vos dettes et crédits en cours, et met en place un prêt de substitution.

  1. Vous n’avez plus qu’un seul crédit à gérer, avec une mensualité unique. La gestion de votre budget est facilitée.
  2. Votre nouvelle mensualité unique peut être baissée jusqu’à -60 %* en allongeant la durée du crédit.
  3. Vous pouvez par la même occasion solliciter une trésorerie complémentaire. Cette somme vous servira à affronter les frais de votre déménagement. Elle est directement intégrée au rachat de crédits et son remboursement inclus dans la mensualité unique.

 

 

Pour bénéficier des conseils d’un expert Greeniz, faites une simulation en ligne.

Elle est gratuite et sans engagement.

Un conseiller vous donne une réponse de principe sous 24h**.

Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours