?
Posté le 10 mai 2021 à 08:00

Comment faire un report d'échéances de crédit ?

Vous traversez en ce moment une période financièrement compliquée ? Du fait de la crise sanitaire, d’un problème professionnel ou personnel, vos revenus actuels rendent le remboursement de votre, ou vos, crédit difficile.

Heureusement, trois opérations financières peuvent être mise en place pour vous aider à traverser la tempête. La plus pertinente dépendra de votre situation particulière.

  1. Si le budget que vous auriez besoin de dégager pour retrouver de la sérénité dans la gestion de vos charges n’est pas trop important et que cette période compliquée promet d’être limitée dans le temps, il peut être pertinent d’envisager un report d’échéances de crédit. En particulier, de votre crédit immobilier.

 

  1. Si cette difficulté financière n’est pas trop importante, mais risque de durer, vous pouvez demander une baisse de vos échéances de prêt.

 

  1. Si vous avez plus de deux crédits en cours et qu’une baisse significative de vos mensualités serait nécessaire pour remettre votre budget à flot, vous pouvez solliciter alors un regroupement de crédits.

 

 

Greeniz, organisme de courtage spécialisé en rachat de crédits, fait le point sur ces différentes opérations financières, leurs avantages et inconvénients, en fonction des situations de chacun.

 

 

Qu’est-ce que le report d’échéances de prêt ?

Le report d’échéances de prêt consiste à suspendre pour un ou plusieurs mois le remboursement d’un crédit en cours avec l’accord de la banque. Il s’agit donc d’une suspension temporaire des mensualités de remboursement du prêt.

 

A noter. On prendra néanmoins garde à ce qui se cache derrière les termes « report », « suspension » ou « interruption » du remboursement du crédit. En effet, même si le report d’échéances permet la baisse des mensualités, celles-ci ne seront pas nulles. Ce report entraîne également l’allongement du crédit, ainsi que l’augmentation de son coût global.

 

Le report d’échéances est généralement demandé en cas de difficultés financières, qu’elles soient passagères ou plus durables. Ces problèmes financiers sont généralement causés par des accidents de la vie, comme une perte d’emploi ou un divorce par exemple.

Il est également possible de suspendre un prêt immobilier en cas de vente du bien.

Le report d’échéances concerne, dans une majorité de cas, des crédits immobiliers à l’exception des suivants : prêts à taux zéro (PTZ), prêts épargne logement (PEL), prêts à l’accession sociale (PAS), prêts 1 % logement, prêts conventionnés (PC), prêts relais ou prêts in fine.

 

Il est également possible de demander un report d’échéances pour un crédit à la consommation, même si la durée autorisée par les organismes de financement pour ce report sera généralement plus courte (2 échéances sur 12 mois consécutifs).

 

Dans tous les cas, vérifiez dans votre contrat si celui-ci autorise le report d’échéances ou prenez contact avec votre banque pour plus d’information à ce sujet.

 

 

Comment fonctionne un report d’échéances ?

Il existe deux types de report d’échéances d’un crédit.

  • Le report partiel : le capital restant dû est suspendu, mais le remboursement des intérêts bancaires et la mensualité d’assurance de prêt sont maintenus.

 

  • Le report complet : le capital restant dû et les intérêts bancaires sont suspendus, mais la cotisation d’assurance de prêt est maintenue.

 

Imaginons un report de 3 échéances :

  • Report partiel :
    Une pause de 3 mois est donc opérée dans votre tableau d’amortissement (celui-ci n’est donc pas modifié, une pause y est juste opérée).
    Durant ces 3 mois vous payez des intérêts et mensualités d’assurance de prêts, mais pas le remboursement du capital.
    Ce coût s’ajoute donc simplement au coût global du crédit. L’allongement est proportionnel à la pause.
  • Report complet :
    Durant 3 mois, vous ne payez que l’assurance emprunteur.
    Les intérêts sont calculés, mais non prélevés.
    Ceux-ci sont alors ajoutés au capital restant dû.
    Le prêt est donc prolongé de 4 échéances : les 3 échéances reportées + le capital restant dû supplémentaire composé des intérêts calculés et non prélevés durant le report.

 

Le coût supplémentaire qu’entraîne un report complet est supérieur à celui d’un report partiel. Il ne s’agit donc pas ici simplement de décaler les échéances suspendues. Plus le nombre d’échéances reportées est important plus la durée de remboursement supplémentaire est longue, pas simplement proportionnelle. En outre, elle dépend de la part d’intérêts que vous remboursez dans vos échéances au moment où vous en demandez le report.

Avant de choisir cette option, reportez-vous à votre tableau d’amortissement et prenez contact avec votre banque dont l’obligation de conseil doit primer sur ses propres intérêts.

 

Le report partiel s’avère moins coûteux que le report complet, mais son impact sur le coût global du crédit dépend également du stade de remboursement du prêt auquel vous êtes (avec plus ou moins d’intérêts à rembourser par rapport à la part de capital restant dû). Comme pour le report global, il sera moins impactant en fin qu’en début de remboursement du crédit. En revanche, il ne permet pas de dégager un reste à vivre très important.

 

Si vous n’arrivez vraiment plus à vous acquitter de vos mensualités de crédits, vous pouvez alors également prendre en considération le regroupement de crédits.

 

 

Demander une baisse de la mensualité : est-ce possible ?

Si votre prêt immobilier est modulable, il peut être opportun de solliciter une baisse des mensualités. Elle aura un impact moins important sur le coût global du crédit, car vous continuez de rembourser une part du solde restant dû du prêt dans vos échéances même si celles-ci sont revues à la baisse.

En revanche, la durée minimale de cette baisse sera d’au moins un an (soit 12 échéances) et est généralement limitée à -30 % par rapport à la mensualité de départ.

 

 

COVID-19 : faut-il demander un report d’échéances ?

En cette période de crise sanitaire, les cas de chômage partiel, pertes d’emploi, baisses de revenus, séparation ou divorce et déménagement (avec ou sans vente du bien immobilier), sont statistiquement plus nombreuses.

Qu’il s’agisse de mettre en place une baisse de mensualité, d’un report d’échéances ou d’un regroupement de crédits, la demande implique une étude minutieuse du dossier. Ces opérations financières n’ont donc pas un effet immédiat.

Notre conseil. Prenez vos renseignements auprès de votre banque ou organisme de crédit, et faites une simulation de rachat de crédits en ligne, afin de mesurer l’intérêt de ces mesures dans votre situation particulière.

 

 

Que faire si je ne peux plus rembourser mon crédit ?

Dans tous les cas, la baisse ou le report de ses mensualités de crédit augmente la durée et donc le coût global de celui-ci. Il est donc important de choisir l’option la mieux adaptée à votre situation particulière :

  • Besoin d’une petite baisse, pour une longue durée (par exemple en cas de perte d’emploi) : la baisse des échéances.
  • Besoin de dégager un peu de budget pour une courte période : un report partiel.
  • Besoin de dégager un reste à vivre plus important, surtout si vous êtes déjà bien avancé dans le remboursement du crédit : un report complet.
  • Vous avez plus de 2 crédits et vous voulez baisser significativement vos mensualités : un regroupement de crédits.

 

Comment fonctionne le rachat de crédits ?

Si vous avez plus de deux crédits en cours de remboursement pour un montant supérieur à 20 000 €, vous pouvez solliciter un regroupement de crédits.

Concrètement, un établissement bancaire spécialisé rachète (donc rembourse d’un coup) vos différentes créances. Pour se faire rembourser cette avance, il met alors en place un prêt de substitution.

En modulant la durée de ce prêt de substitution, vous pouvez baisser jusqu’à -60 %* vos mensualités et retrouver ainsi un budget plus confortable.

Si vous souhaitez en plus financer un nouveau projet, vous pouvez également demander l’octroi d’une trésorerie complémentaire. Cette somme est directement intégrée au rachat de crédits et son remboursement inclus dans la nouvelle mensualité unique.

 

Pour en savoir plus sur le regroupement de crédits et obtenir une réponse de principe sous 24h**, faites une simulation en ligne. Elle est gratuite et sans engagement.

 

Un expert Greeniz vous conseille et vous accompagne ensuite dans toutes vos démarches jusqu’au déblocage des fonds.

Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours