Posté le 24/10/2022 à 08:00

Quel reste à vivre pour 4 personnes ?


Le reste à vivre correspond littéralement à la somme restante une vos charges prélevées. Il conditionne votre confort de vie, mais également votre capacité d’emprunt. Il est donc essentiel pour un ménage de le connaître.

Pour une famille de 4 personnes, pouvoir faire le calcul de son reste à vivre permet afin d’affronter ses dépenses essentielles en toute sérénité, à condition que celui-ci soit suffisant.

Mais quel est ne reste-à-vivre considéré comme nécessaire pour 4 personnes ? A quoi va servir le calcul de ce reste à vivre ? Comment l’augmenter lorsque le budget est tendu ?

 

Greeniz est un organisme de courtage en rachat de crédits. Nos experts traitent de nombreuses demandes au cœur desquelles se retrouve cette question : quel doit être le reste-à-vivre pour 4 personnes ?

 

 

Le reste à vivre : définition et exemple pour 4 personnes

Le reste à vivre correspond à la somme restante une fois les charges d’un ménage déduite de ses revenus fixes.

Il s’agit donc d’une valeur relative, qui varie d’une composition de ménage à l’autre que les revenus soient élevés, moyens ou faibles. Ce n’est pas un chiffre établi par la loi, mais plutôt une mesure qui permet, par son estimation et sa maîtrise, de prévenir les risques de surendettement d’une personne ou d’un foyer.

Un « reste-à-vivre confortable » n’a pas de valeur dans l’absolu, tout dépend de votre niveau de vie et de vos charges. Toutefois, les banques font reposer leurs études sur une somme minimale pour que le reste-à-vivre qui puisse être considéré comme suffisant :

700 € pour un adulte, 900 € pour un couple et 300 € par enfant.

Pour un couple avec deux enfants, on arrive ainsi à 1 500 €.

Pour un parent isolé avec trois enfants, on arrive donc à 1 600 €.

C’est là le minimum estimé pour conserver une gestion financière potentiellement saine.

 

En effet, ce reste à vivre doit représenter un budget suffisant pour toutes les autres charges fixes (factures d’énergie, abonnements de transports, assurances…) et variables (budget courses alimentaires, carburant…), ainsi que les dépenses moins ou non-essentielles.

 

 

Comment évaluer le reste à vivre pour une famille de 4 personnes ?

Dans ces conditions, être en mesure de calculer le reste à vivre de votre ménage est important. Voici comment procéder.

  • Vous allez d’une part additionner toutes vos charges fixes,
  • d’autre part, additionner vos revenus disponibles,
  • pour ensuite soustraire le total des charges du total des revenus.

 

Reste à vivre = revenus du ménage – charges fixes

 

Quels sont les revenus pris en compte ?

 

Tous les revenus ne sont pas pris en compte de la même manière.

  • Les revenus professionnels stables sont pris en compte à 100 % : CDI, titulaire de la Fonction Publique, travailleur indépendant avec des revenus depuis 3 à 5 ans, profession libérale depuis 3 ans, ou retraite.
  • Les revenus fonciers sont pris en compte à hauteur de 70 %. Si vous avez un bien en location, seule 70 % de la somme sont pris en compte du fait des frais que vous devez payer ou avancer, ainsi que des risques de vacance du logement.
  • Les aides sociales et pensions ne sont que rarement prises en compte dans la mesure où elles sont limitées dans le temps ou soumises à réévaluation, voire arrêt. Par exemple, une pension alimentaire n’est prise en compte que si la date de fin du prêt est inférieure à la date de majorité des enfants. En revanche, une pension compensatoire versée apr un ex-conjoint est prise en compte.

 

 

Quelles sont les charges prises en compte ?

 

Les sommes que vous devez comptabiliser correspondent aux charges fixes (dépenses contraintes) :

  • les mensualités de crédits (crédit auto, travaux, prêt personnel, crédit renouvelable…)
  • les mensualités liées au logement (crédit immobilier ou loyer)
  • les pensions alimentaires ou complémentaires que vous versez.

 

Les variantes dans le calcul du reste à vivre d’une famille de 4 personnes

 

Il est possible qu’un établissement prêteur utilise ce calcul à côté de votre taux d’endettement pour décider de l’octroi d’un prêt immobilier.

Dans ce cas, seules les mensualités de crédits, ainsi que l’éventuel loyer si vous continuez de le payer après l’achat du nouveau bien, ou une pension alimentaire que vous versez seront pris en compte. Le tout ne devant pas dépasser le tiers de vos revenus avec la mensualité du nouveau crédit et son assurance de prêt – ce sont les fameux 33 % de taux d’endettement.

 

 

Comment augmenter son reste à vivre ?

 

Le reste à vivre entre en compte dans l’octroi ou le refus d’un crédit, tel une variable d’ajustement.

Par conséquent, si le taux d’endettement d’un ménage atteint les 35 %, mais avec un reste à vivre important du fait de bons revenus, la banque accordera plus probablement le crédit.

A l’inverse, même si votre taux d’endettement se situe sous la barre des 33 %, alors que votre reste à vivre est inférieur aux limites mentionnées ci-dessus, le crédit vous sera très probablement refusé.

En effet, le calcul du reste à vivre affecte le calcul de votre capacité d’emprunt.

Il est donc intéressant de savoir comment l’augmenter avant de solliciter un nouvel emprunt.

 

 

Fixer un budget et optimiser ses dépenses pour s’y tenir

 

La première étape consiste à faire le tri dans vos dépenses. Vous allez les noter, puis établir un budget (raisonnable) à ne plus dépasser et optimiser les dépenses qui peuvent l’être.

Bien connaître ses charges, prendre conscience de ses dépenses, éliminer les inutiles, se tenir à son budget (même confortable) sur les postes qui vous tiennent à cœur, tous ces éléments vont vous permettre de limiter les excès et mieux respecter vos revenus réels.

La deuxième étape consiste dans l’optimisation de certaines dépenses. Grâce aux comparateurs en ligne, vous pouvez trouver des fournisseurs d’énergie, d’accès internet, de téléphonie, des assurances, des crédits… avec des offres plus avantageuses. En des options qui vous sont nécessaire et de celles auxquelles vous êtes prêt à renoncer, vous pouvez augmenter votre reste à vivre.

 

A noter. Une autre option à prendre en considération est le logement. Ce poste de dépenses est généralement le moins flexible et pourtant le plus élevé.

Locataire. Il est opportun de regarder pour un autre logement dont le loyer, les charges ou les coûts engendrés par les trajets, seraient inférieurs à ce que vous payez actuellement. Attention, toutefois à bien évaluer le coût du déménagement en lui-même. Le gain devra donc être suffisant pour amortir la manœuvre.

Propriétaire. Vous pouvez prendre contact avec votre conseiller bancaire afin d’envisager une renégociation de votre emprunt en visant une baisse de la mensualité.

 

Astuce budget. Pour vous aider à établir un budget, puis à vous y tenir, vous pouvez télécharger ici le budget planner de Foxy, le renard argenté.

 

 

Le regroupement de crédits pour baisser ses mensualités et augmenter son reste à vivre

 

Si vous avez deux crédits en cours et/ou un nouveau projet à financer, le regroupement de crédits est une solution adéquate dans votre situation.

Il s’agit d’une opération bancaire, parfois méconnue, qui permet de rassembler en un seul prêt de substitution ses différents emprunts. En modulant la durée de remboursement, il est ainsi possible de baisser jusqu’à -60 %* la nouvelle mensualité unique.

Vous avez un nouveau projet ou besoin à financer ? Le prêt vous a peut-être été refusé parce que votre reste à vivre insuffisant et/ou votre taux d’endettement trop élevé.

Demandez une trésorerie complémentaire à l’occasion de votre regroupement de crédits.

Cette somme est alors directement intégrée dans votre prêt de substitution et son remboursement inclus dans la nouvelle mensualité unique.

 

Votre reste-à-vivre est insuffisant ? Le regroupement de crédits représente la solution la plus efficace pour retrouver directement un reste à vivre plus important, tout en finançant un nouveau projet.

 

Alors n’attendez pas que votre situation se complique, faites la simulation de rachat de crédits en ligne. Elle est gratuite, rapide et sans engagement. Un conseiller Greeniz vous recontacte sous 24h** avec une réponse de principe et vous accompagne ensuite tout au long du processus.

 

Votre simulation gratuite
Type de projet
Mes crédits en cours
Les autres actualités du rachat de crédits